Advanced search in Research products
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Subject
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
The following results are related to Digital Humanities and Cultural Heritage. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
2 Research products, page 1 of 1

  • Digital Humanities and Cultural Heritage
  • Publications
  • 2017-2021
  • Open Access
  • FR
  • French
  • Hal-Diderot
  • Hyper Article en Ligne

Relevance
arrow_drop_down
  • Open Access French
    Authors: 
    Bruno Dumons;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    En choisissant de mettre à l’honneur des citoyens modèles, notamment grâce à la technique des décorations, la Troisième République a recours à une pédagogie par l’exemple pour installer durablement une culture méritocratique dans la société française. Pour cela, elle invente de nouvelles médailles tout en s’appropriant celles qui avaient été créées sous les régimes précédents comme la plus prestigieuse d’entre elles : la Légion d’Honneur (1802). Si l’historiographie des usages symboliques de la République a été rendue solide avec les travaux de Maurice Agulhon sur la Provence, moins connues sont ces « élites de l’honneur » dont les archives publiques ont conservé les traces. En explorant le célèbre « Var rouge », il nous a été permis de cerner le profil de ces élites méditerranéennes que l’État républicain a souhaité honorer entre 1870 et 1940. Parmi celles-ci, se distingue la catégorie des maires, en particulier ces « bons maires » qui œuvrent pour la « républicanisation » de la société. Ce sont quelques-unes de ces personnalités qui seront présentées dans ce chapitre. In designating model citizens through processes like decorations, the French Third Republic set examples to establish a culture of meritocracy in French society. It invented new medals and appropriated existing ones created by former regimes, including the most prestigious of all: the Légion d’Honneur (1802).Although the historiography of the Republic’s symbolic practices has been augmented by Maurice Agulhon’s works on Provence, this “elite of honour” whose trace remained in public archives is not well known. We explored the “Var rouge” (the predominantly left-wing Var département) to study the profiles of this Mediterranean elite which was honoured by the Republican state between 1870 and 1940. These include the category of mayors, in particular the “bons maires” who contributed to the “republicanisation” of society. This chapter presents a few of these personalities.

  • Open Access French
    Authors: 
    Silvana Condemi; Jean-Luc Voisin; Laurent Puymerail; Julien Monney; Michel Philippe;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; The opening of the Deux-Ouvertures cave is on the left bank of the Ardèche River, just before the canyon exit on the land of the village of Saint-Martin d’Ardèche in the Southwest of France. Although it has been known since 1896, the deep part of one of the galleries was not discovered until 1985. The surface of this gallery was covered by animal bones, 90% of which belonged to Ursus spelaeus. In 2007, two osseous human fragments were discovered: the distal part of an adult humerus and the diaphysis of a radius belonging to a young individual. These two specimens are the topic of the present paper. Although the date of the humerus (34,440–33,730 cal BP) corresponds to the period when bears frequented the caves, the dates of the diaphysis of the radius (4410–4570 cal BP), found at the heart of the “decorated Paleolithic sector”, lead us to assume that it was transported there, perhaps deliberately. The study of the two human bones originating in the Deux-Ouvertures cave illustrates that the diaphysis of the radius, belonging to a young individual of the Neolithic period, does not exhibit any differences in comparison to modern radii. By contrast, the distal part of the adult humerus, although it is incomplete and altered, is the first example that has been dated in the Ardèche of adult human remains associated with a decorated Paleolithic cave. This specimen, aside perhaps from the width of its median column, is rather slender and does not present any significant difference in relation to other upper Paleolithic humeri.; La grotte des Deux-Ouvertures s’ouvre en rive gauche peu avant la sortie des gorges de l’Ardèche, sur le territoire de la commune de Saint-Martin-d’Ardèche. Bien que connue depuis 1896, ce n’est qu’en 1985 qu’était découverte la partie profonde du réseau : une galerie qui présentait des ossements éparpillés sur le sol, dont plus de 90 % appartiennent à Ursus spelaeus. En 2007, deux fragments osseux humains – une partie distale d’un humérus adulte et une diaphyse de radius appartenant à un jeune sujet – ont été également mis au jour. Ils font l’objet de cet article. La datation de l’humérus (34 440–33 730 cal BP) s’inscrit au sein de la phase de fréquentation par les ours des cavernes, alors que la datation de la diaphyse du radius (4410–4570 cal BP) en plein cœur du « secteur orné paléolithique » laisse supposer qu’il a été déposé, peut-être, de façon délibérée. L’étude des deux os humains provenant de la grotte des Deux-Ouvertures montre que la diaphyse radiale, appartenant à un sujet jeune, d’âge Néolithique, ne présente pas de différence en regard de radius modernes. En revanche, la partie distale de l’humérus d’un sujet adulte, bien qu’incomplète et altérée, est le premier reste humain d’adulte, associé à une grotte ornée paléolithique en Ardèche, à avoir été daté. Ce dernier, exception faite peut-être pour la largeur du pilier médian, est plutôt gracile et ne présente pas de différence significative avec les autres restes du Paléolithique supérieur.